Religion

Définition de la théogonie

Il est intéressant et utile de connaître, en premier lieu, l’origine étymologique du terme dont nous parlons et c’est pourquoi nous allons le découvrir. Plus précisément, nous devons expliquer que la théogonie est un mot qui vient du grec «theogonia», qui peut être traduit par «l’étude de l’origine des dieux» et qui est composé de plusieurs éléments:

-Le nom «theos», synonyme de «dieu». -Br>
– «Gignomai», qui est l’équivalent de «né». -Br>
-le suffixe «-ia», qui est utilisé pour indiquer «qualité» ou «action».

Selon le dictionnaire de la Real Academia Española ( RAE ), l’idée de théogonie fait référence à la génération des divinités des païens .

Il est important de noter que «Théogonie» est aussi le titre d’une œuvre qui a été écrite par Hésiode autour du septième siècle ou du huitième siècle avant J.-C. . Dans cet ouvrage, le poète détaille la généalogie des différents dieux qui font partie de la mythologie de la Grèce antique . Il fournit également une version de l’origine de l’univers.

Sur un plan général, on dit souvent que la théogonie est chargée d’expliquer l’origine des dieux et, par extension, de l’univers, puisque les dieux sont les créateurs du cosmos. En ce sens, la théogonie est souvent associée à la cosmogonie (qui tourne autour de l’origine du monde).

La théogonie, en revanche, fournit des informations sur la lignée des divinités . Son histoire peut présenter des données sur les ancêtres d’un dieu, indiquer quelles étaient leurs relations et mentionner les descendants. Il construit ainsi un arbre généalogique des dieux.

Dans ce cas, on peut établir que la théogonie n’hésite pas à déterminer l’existence de trois générations de dieux
-La génération du ciel et de la terre. Il est fondamentalement constitué de Gaïa et d’Uranus, une première paire de dieux qui étaient chargés de donner forme aux animaux, aux êtres humains, aux montagnes, aux rivières, aux mers…

-La génération des titans. Dans cette deuxième génération de dieux, des personnages importants comme Cronus (le temps) et Rhéa (la nature), dont descendent Hestia (déesse du foyer), Héra (déesse du mariage), Poséidon (dieu des mers), Déméter (déesse de l’agriculture) ou Hadès (déesse des morts), prennent de l’importance. Tout cela sans oublier Zeus non plus.
-la génération des dieux olympiques. Il est établi que cette génération est le fruit du triomphe de Zeus sur les Titans, qui l’a conduit à épouser Héra et à régner depuis l’Olympe. De nombreux autres dieux comme Apollon et Artémis, entre autres, sont nés de cette relation.

Dans le cas particulier de la «Théogonie» de Hésiode , le poète affirme que l’histoire lui a été racontée par les filles de Zeus . L’auteur part des dieux primordiaux et couvre quatre générations de divinités, en mentionnant Cronus , Zeus , Poséidon et d’autres dieux de grande importance pour la culture de la Grèce antique .

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar