Religion

Signification du Léviathan

Qu’est-ce que le Léviathan :

Le Léviathan est une créature mythologique à laquelle la Sainte Bible fait référence, en particulier dans l’Ancien Testament. D’une manière générale, c’est une créature marine qui représente le chaos et le mal avant la création du monde. Cette créature aurait été créée par Dieu.

De nombreuses interprétations lui attribuent une longue apparence de serpent de mer. D’autres l’associent aux baleines ou aux cachalots. En tout cas, chacune de ces interprétations souligne sa relation avec le chaos qui existait avant la création.

Originaire de la culture hébraïque, le Léviathan est mentionné à plusieurs reprises dans les textes de la tradition judéo-chrétienne. Parmi eux, le livre de Job et le livre des Psaumes.

Du fait qu’il est associé au mal, il n’est pas surprenant que le Léviathan soit l’une des principales figures du culte de la foi satanique, dans laquelle il est considéré comme l’un des quatre princes de l’enfer.

LeviatánWilliam Blake : Béhémoth et Léviathan. XVIIIe siècle.

On peut également trouver des parallèles avec cette créature dans certains textes de l’Antiquité classique, comme l’Odyssée dans lequel il est fait mention de Scylla, une nymphe grecque transformée en monstre marin.

À l’époque des voyages d’exploration navale, des légendes se sont développées sur les phénomènes extraordinaires vécus par les marins en haute mer. Dans ce contexte, la légende du Léviathan a pris une nouvelle vigueur, mais au lieu de se référer spécifiquement au caractère biblique, le nom a été utilisé comme terme générique pour tous les monstres marins décrits par les voyageurs.

Ces monstres, qu’ils imaginaient surtout comme des baleines, nageaient rapidement autour des navires jusqu’à ce qu’ils créent un tourbillon, et avec cela, ils se préparaient à dévorer les navires entiers.

Le Léviathan de Thomas Hobbes

Leviathan ou La matière, la forme et le pouvoir d’une république ecclésiastique et civile est le nom d’un livre de Thomas Hobbes publié en 1651, dans lequel le philosophe réfléchit sur le pouvoir de l’État, en vue de justifier les gouvernements de type absolutiste. Pour Hobbes, le mot Léviathan devient une image du pouvoir de l’État.

C’est ce que Hobbes exprime dans le texte, lorsqu’il indique que ce qu’on appelle une république ou l’État est, métaphoriquement, un grand Léviathan, un être non humain ou, plus précisément, un homme «artificiel» destiné à la protection de l’homme naturel. Hobbes prétend tirer cette image du texte biblique lui-même (livre de Job, chapitre 41).

Cependant, ce Léviathan, tel qu’il a été conçu, n’est ni un être éternel ni un être divin, mais il est sujet à tomber malade et à périr comme tous les mortels. C’est pourquoi Hobbes consacre son livre à expliquer les problèmes auxquels l’État, le grand Léviathan, doit faire face, et les lois auxquelles il doit obéir pour garantir sa survie.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar