Religion

Définition de l’épiphanie

Avant d’entrer pleinement dans le sens du terme épiphanie, procédons à la connaissance de son origine étymologique. Dans ce cas, nous devons expliquer qu’il s’agit d’un mot dérivé du grec, plus précisément de «epipháneia», qui est le résultat de l’union de deux composantes lexicales clairement différenciées:

Le préfixe «epi», qui peut être traduit par «ci-dessus». -Br>
-Le verbe «phaínein», qui est synonyme de «montrer» ou «apparaître».

D’après sa composition, on peut établir qu’il signifie «apparition d’un dieu» ou «manifestation magique d’un pouvoir qui vient d’un dieu».

Le terme est utilisé pour nommer une vision ou une révélation . Par exemple : «Hier, en me baignant dans le lac, j’ai eu une révélation» , «Le chaman entrait en transe pour avoir des révélations» , «Je suis arrivé au résultat en suivant la logique, ce n’était pas une révélation» .

Le concept est souvent utilisé pour faire allusion à une manifestation mystique que les prophètes, les sorciers, les oracles ou d’autres personnes ayant des capacités supposées surnaturelles peuvent interpréter. En langage familier, les épiphanies sont des révélations que les individus ont à certains moments.

Pour la religion catholique , une épiphanie est une trace de la présence de Dieu . En ce sens, les épiphanies sont des manifestations divines : par extension, au 9ème siècle une célébration de l’Epiphanie a été établie. La date choisie est le 6 janvier , commémorant la vision des Rois Mages.

Selon la tradition, Balthazar , Melchior et Gaspar sont venus de l’Est avec l’intention d’adorer ce qui était la première manifestation de Jésus-Christ ( Dieu fait homme). Les magiciens sont venus à la rencontre de l’enfant avec en cadeau de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Dans le domaine de l’art, nous trouvons différentes œuvres qui portent dans leur titre le nom que nous traitons actuellement. Ce serait le cas de «Epiphany», qui est une peinture gothique d’un auteur anonyme trouvée dans l’église de l’Assomption à Navasa (Huesca). Il représente la remise de différents cadeaux par les Rois Mages au nouveau-né Jésus.

De même, nous ne pouvons pas ignorer le fait que le grand peintre néerlandais El Bosco (Jheronimus van Aken 1450 – 1516) a produit une œuvre importante connue sous le nom de «Trilogie de l’Epiphanie» ou «Adoration des Mages». Il date de la période entre 1485 et 1500, est composé de trois tableaux et est considéré comme l’une de ses œuvres les plus importantes. Il est actuellement exposé au musée du Prado à Madrid.

Il convient de noter que Epiphanie est également un nom de femme . Épiphanie d’Argaiz et Munibe ( 18121889 ), pour ne citer qu’un cas, était un compositeur espagnol éminent et membre de la noblesse. L’Argentine Epifanía Ángeles Calvo est, quant à elle, la veuve d’un criminel notoire : Arquímedes Puccio . Epifanía Uveda de Robledo , était la gouvernante de l’écrivain Jorge Luis Borges .

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar