Science

Signification de la psychologie

Qu’est-ce que la psychologie :

La psychologie est une discipline qui vise à analyser les processus mentaux et comportementaux des êtres humains et leurs interactions avec l’environnement physique et social.

Le mot «psychologie» vient du grec psycho ou psykhé , qui signifie «âme», «psyché» ou «activité mentale», et de logia , qui signifie «étude» ou «traité». Par conséquent, la psychologie signifie étude ou traité de la psyché.

Selon le psychologue autrichien H. Rohracher, la psychologie est la science qui étudie ou enquête sur les processus et les états de conscience, ainsi que sur leurs origines et leurs effets.

En psychologie, au moins deux approches sont possibles et justifiables : celle des sciences naturelles, qui cherche une explication causale, et celle des sciences philosophiques, qui cherche une explication de la signification et de l’importance.

Une grande partie de la recherche en psychologie est effectuée par la méthode de l’observation systématique. Dans certains cas, l’observation peut être occasionnelle.

Origine et développement de la psychologie

Les philosophes anciens tels que Socrate, Platon et Aristote ont été les précurseurs de la psychologie, car ils ont réfléchi sur l’âme humaine et sa relation avec le monde.

Des auteurs ultérieurs, tels que saint Thomas d’Aquin au Moyen Âge, Descartes à la Renaissance, Christian Wolf et Emmanuel Kant, pour n’en citer que quelques-uns, ont fait de même.

La psychologie naturaliste a connu son apogée au XIXe siècle. Elle a été associée à la physiologie sensorielle de J. Müller et H. Helmholtz, et à l’invention des méthodes de mesure psychophysiques par EH Weber et G. Th. Fechner.

En 1879, la psychologie expérimentale est apparue en Allemagne avec Wundt, qui a fondé le premier laboratoire de psychologie expérimentale. C’est à partir de là qu’a eu lieu la séparation entre la philosophie et la psychologie.

La psychologie s’est bientôt développée par l’étude de la pensée, de la volonté, des réflexes conditionnés (Pavlov), l’introduction de l’analyse factorielle (Ch. Spearman) et, enfin, la mesure de l’intelligence (A. Binet).

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.