Religion

Définition de la synagogue

Un mot grec qui peut être traduit par «rassembler» est arrivé à la langue latine comme sinagōga et à notre langue comme synagogue . Il s’agit plus précisément du verbe «synagein», qui peut être traduit par «rassembler» ou «rassembler» et qui est le fruit de la somme de deux composantes : «syn», qui est synonyme de «ensemble», et «agein», qui signifie «diriger».

C’est l’espace dans lequel les personnes de religion juive se rassemblent pour prier et étudier la Torah . La notion permet également de nommer la congrégation des Juifs .

La synagogue peut être définie comme un lieu de rencontre . Le bâtiment fait généralement face à la ville de Jérusalem . Parmi les éléments que l’on peut trouver à l’intérieur, on trouve l’Arche Sainte qui abrite la Torah , le candélabre qui rappelle le candélabre historique du Temple de Jérusalem et une plate-forme sur laquelle se déroule la lecture de la Torah .

Dans les synagogues, il y a généralement des espaces pour le culte , des salles pour les activités communautaires et des salles pour l’enseignement des traditions hébraïques et juives aux enfants.

Il est important de noter que le concept de synagogue n’est pas mentionné dans la Torah. Son origine est attribuée à l’intention des rabbins de développer un lieu de rencontre pour prier et partager diverses questions communautaires.

Les plus anciennes synagogues enregistrées se trouvent en Israël . Il est possible de trouver des synagogues dans le monde entier , où la communauté juive de chaque localité se réunit.

En Espagne, compte tenu du fait qu’au cours de son histoire, différentes croyances et religions ont coexisté, il existe encore des synagogues dans certaines de ses villes les plus importantes qui viennent s’exercer comme exemple de la présence passée des Juifs. Ce serait le cas de Cordoue. Plus précisément, dans cette ville se trouve la seule synagogue qui a été maintenue en Andalousie, est située dans la zone du quartier juif et a le catalogage d’intérêt culturel.

C’est un temple du 14ème siècle qui a été construit par un constructeur appelé Isaq Moheb et qui se distingue par sa salle de prière, ses balcons d’arcs polilobulés, son plafond à caissons ou les différentes inscriptions qu’il possède.

Dans le pays mentionné, outre celle de Cordoue, il n’y a que deux autres synagogues qui viennent exercer comme beau patrimoine et qui sont situées à Tolède:

-Synagogue de transit, également connue sous le nom de Synagogue de Samuel ha-Levi. Elle date du XIVe siècle et présente un style mudéjar très marqué. Elle se distingue par le fait qu’elle a été pendant longtemps la synagogue la plus importante de toute la Castille.

-Synagogue de Santa Maria la Blanca, qui date du XIIe siècle et qui a la particularité d’avoir été transformée en église au XIVe siècle. Actuellement, il est ouvert au public en tant que musée.

En raison des diverses attaques que des groupes extrémistes ont perpétrées contre des synagogues au cours de l’histoire , ces bâtiments bénéficient généralement d’une sécurité spéciale pour éviter de nouvelles attaques. Ainsi, il y a souvent des téléphones portables de la police et des points de contrôle de sécurité à l’entrée.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *