Général

Signification de l’utopie

Qu’est-ce que l’utopie :

Comme l’utopie est appelée idée, idéation ou représentation d’une civilisation idéale, fantastique, imaginaire et irréalisable , parallèle ou alternative au monde actuel.

Le terme utopie peut également désigner ce projet ou doctrine qui est considéré comme approprié, mais irréalisable ou difficile à mettre en pratique : “utopie communiste”, “utopie anarchiste”.

En ce sens, en tant qu’utopie, elle peut également être considérée comme une façon optimiste de concevoir la façon dont nous aimerions que le monde et les choses soient : “Je sais que c’est une utopie la façon dont je propose de faire fonctionner le pays”.

En raison de son importante charge idéaliste , lautopia offre le terrain pour formuler et concevoir des systèmes alternatifs, plus justes, plus cohérents et éthiques de vie en société.

C’est pourquoi elle a été étendue à différents domaines de la vie humaine, et l’on parle d’utopies économiques, politiques, sociales, religieuses, éducatives, technologiques, et écologiques ou environnementales.

Le livre de philosophie le plus important en raison de son contenu utopique est La République de Platon , où il formule sa pensée politique et ses idées sur la façon dont une société doit fonctionner pour atteindre la perfection.

Ainsi, le terme utopie a été inventé par l’écrivain et humaniste anglais Thomas More ou Thomas More en espagnol, à partir des mots grecs οὐ (ou), qui signifie “non”, et τόπος (tópos), qui traduit “lieu”, c’est-à-dire “lieu qui n’existe pas”.

Utopie de Thomas More

Utopie est le nom sous lequel le livre de Thomas More est communément connu, intitulé De optima republicae, doque nova insula Utopia, libellus vere aureus, nec minus salutaris quam festivus , qui traduit “Livre d’or, non moins sain que festif, du meilleur des Républiques et de la Nouvelle Ile de l’Utopie”, publié initialement en 1516.

Thomas More, impressionné par les histoires extraordinaires d’Américo Vespucio sur l’île de Fernando de Noronha, qui a été aperçue par les Européens en 1503, a considéré qu’une civilisation parfaite pouvait être construite sur cette même île.

Pour Thomas More, l’utopie était une société communautaire, rationnellement organisée, où les maisons et les biens seraient une propriété collective et non individuelle, et où les gens passeraient leur temps libre à lire et à faire de l’art, car ils ne seraient pas envoyés à la guerre, sauf dans des situations extrêmes ; par conséquent, cette société vivrait dans la paix, le bonheur, la justice et en pleine harmonie des intérêts.

En ce sens, l’Utopie de Thomas More conserve également, dans sa formulation idéaliste, un message fort de contenu critique envers les régimes qui gouvernaient en Europe à son époque.

Utopie et dystopie

La dystopie , en tant que telle, est l’antiutopie ou le côté opposé, négatif, de l’utopie. Alors que l’utopie idéalise et projette des systèmes et des doctrines de sociétés parfaites, fonctionnelles et adaptées, la dystopie pousse les conséquences de la discipline des approches utopiques, comme celle de Thomas More, à des extrêmes indésirables.

En ce sens, la dystopie explore la réalité pour anticiper comment certaines méthodes de conduite de la société pourraient conduire à des systèmes totalitaires injustes et terribles. Un livre dystopique par excellence est le roman de George Orwell intitulé 1984 .

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *