Général

Signification de la simulation

Qu’est-ce que la simulation :

La simile, également appelée comparaison, est une figure rhétorique qui consiste à établir une relation de similitude ou de comparaison entre deux images, idées, sentiments, choses, etc. Le mot, en tant que tel, vient du latin simĭlis .

Une caractéristique fondamentale de la simulation en tant que figure littéraire (et qui la différencie de la métaphore) est que la simulation est introduite par un élément relationnel , c’est-à-dire un mot qui établit une relation explicite entre deux éléments comme, par exemple : comme, qui, ressemble, semblable, comme, etc.

Ainsi, la simulation permet de relier différents éléments de manière simple et efficace pour offrir une nouvelle façon de voir ou de comprendre une certaine chose, puisqu’elle fonctionne en transférant les caractéristiques ou les traits, symboliques ou évidents, d’une chose à l’autre.

Par exemple :

  • «Il regardait comme l’aube pure ; il souriait comme une fleur. Rubén Darío.
  • «Oh, solitude sonore ! Mon cœur serein s’ouvre, comme un trésor, au souffle de ta brise». Juan Ramón Jiménez.

La littérature, et en particulier la poésie, utilise constamment des simulations pour mettre en relation des idées, des objets, des émotions, etc. afin de rendre l’image plus vivante et plus puissante. Toutefois, son utilisation ne se limite pas au domaine littéraire, puisque dans la langue populaire, les gens utilisent constamment des comparaisons spontanées :

Par exemple :

  • Elle était si fatiguée que lorsqu’elle s’est couchée, elle est tombée comme une pierre dans un puits.
  • Je me sens fort comme un chêne.
  • C’est un pays jeune comme le matin.
  • Votre père a toujours été têtu comme une mule.
  • J’ai rencontré une fille blonde comme le soleil.

Simulation et métaphore

La comparaison et la métaphore expriment toutes deux des relations de proximité ou de similarité entre des éléments, des images, des idées, des sentiments ou des choses. Cependant, elles diffèrent à plusieurs égards. D’une part, la comparaison établit des liens plus notoires ou plus évidents entre les éléments ou les images qu’elle compare, alors que dans la métaphore, cette relation est plus subtile.

D’autre part, la comparaison comporte des éléments relationnels explicites (comme, qui, quoi, etc.), que la métaphore ne possède pas. Par exemple : la métaphore dit : «Les soupirs s’échappent de sa bouche fraise». Alors que la comparaison postulerait : «Les soupirs s’échappent de sa bouche rouge-fraise». Exemple extrait de «Sonatina» de Rubén Darío.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.