Général

Signification de la proposition

Qu’est-ce que la proposition ?

Comme proposition est connu l’acte par lequel quelque chose que nous considérons ou pensons est exprimé . En tant que tel, il peut se référer à l’acte de manifester quelque chose à quelqu’un, de faire une proposition à une personne, de déterminer ou de proposer de faire quelque chose, ou de recommander quelqu’un pour un emploi.

Le terme proposition, en tant que tel, est applicable à différentes disciplines de la connaissance, comme la philosophie, la logique, la grammaire, la rhétorique, les mathématiques, la géométrie ou le droit.

Le mot vient du latin propositĭo , propositiōnis .

Proposition en grammaire

En grammaire, une proposition est une phrase, c’est-à-dire un mot ou un ensemble de mots ayant un sens complet ou, en d’autres termes, une unité sémantique composée d’un sujet et d’un prédicat, et qui peut ou non être accompagnée d’autres compléments, ou peut être jointe par coordination ou subordination à d’autres propositions pour former des phrases composées.

Proposition en philosophie

Pour la philosophie, une proposition est un produit logique découlant de l’acte d’affirmer ou de nier quelque chose, ce qui constitue un jugement.

Proposition en toute logique

Pour la logique, elle est appelée l’unité de raisonnement qui exprime un contenu sémantique auquel on peut attribuer une valeur de vérité, c’est-à-dire qu’il peut être vrai ou faux. Pour ce faire, la proposition doit être exprimée dans un langage naturel, bien qu’elle puisse également l’être dans des langages formels, comme les mathématiques.

Proposition en mathématiques

En mathématiques, une proposition est l’énonciation d’une vérité prouvée ou qu’elle doit être prouvée par une formule composée d’une série de signes. Pour qu’une proposition mathématique puisse être interprétée comme une vérité, elle doit être bien formée, sinon elle ne peut avoir la valeur de vérité car il n’y a aucune garantie qu’elle soit interprétable.

Proposition inconvenante

Dans le langage courant, les exigences sexuelles ou érotiques qu’une personne impose à une autre sont considérées comme une proposition inconvenante. Ces types de propositions sont généralement considérés comme indécents ou contraires à la morale et constituent donc un abus.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar