Général

Signification de l’iceberg

Qu’est-ce que l’Iceberg :

L’iceberg est une grande masse de glace qui flotte dans les mers froides après s’être détachée d’un glacier , dont seule une petite partie se détache à la surface de l’eau.

Le mot iceberg est dérivé du néerlandais ijsberg , qui en anglais est iceberg , un terme étranger adopté dans la langue espagnole et peut être traduit par «montagne de glace». Les synonymes qui peuvent être utilisés pour ce terme sont : floe ou bloc de glace.

En général, l’iceberg se forme pendant la saison estivale, lorsque les températures augmentent et que les glaciers perdent du poids, se fracturent et se déplacent plus facilement vers la mer. C’est pourquoi les icebergs ont des formes et des tailles différentes qui indiquent à la fois leur origine et leur âge.

Cependant, les scientifiques estiment qu’un iceberg peut flotter et être en mouvement constant pendant environ une décennie, mais cela dépendra des changements climatiques.

C’est pourquoi les icebergs sont considérés comme un grand danger pour la navigation maritime, puisque les navires peuvent les heurter, ainsi que le célèbre paquebot britannique Titanic le 14 avril 1912, via New York.

Le capitaine du Titanic a tenté d’éviter l’iceberg sans succès, ce qui a provoqué le naufrage du navire au large des côtes de Terre-Neuve. La Patrouille internationale des glaces a donc été créée pour surveiller les icebergs dans l’océan Atlantique.

D’autre part, l’un des derniers plus grands icebergs du monde a commencé à se détacher du glacier Larsen C en Antarctique en 2010 et il s’est complètement détaché en juillet 2017. On estime qu’il pèse plus d’un milliard de tonnes et mesure 2 239 miles carrés.

Formation d’un iceberg

Les icebergs sont des floes qui se forment lorsqu’ils se détachent des glaciers . Les glaciers, en revanche, sont de grandes accumulations de couches de neige qui se sont cristallisées et compressées au fil des ans, généralement sur les pentes des montagnes jusqu’à ce qu’elles atteignent la mer.

À leur tour, le poids important des glaciers génère des mouvements qui produisent leurs ruptures, à partir desquelles de gros blocs de glace sont relâchés dans la mer et forment des icebergs.

Il faut rappeler que les icebergs se forment dans les zones polaires mais que, grâce aux vents et aux courants marins d’origine arctique, comme le courant du Labrador, ils sont entraînés vers des latitudes plus centrales. De même, les icebergs sont composés d’eau douce et existent dans presque tous les environnements arctiques.

À première vue, les icebergs semblent petits car seul un huitième de leur taille est visible à la surface et leur volume restant est immergé dans l’eau.

Les icebergs peuvent flotter, au-delà de leurs grandes dimensions, car l’eau est le seul élément qui diminue leur densité lorsqu’ils sont à l’état solide.

En d’autres termes, la molécule d’eau (H2O) est polarisée électriquement et l’atome d’oxygène attire plus d’électrons que l’atome d’hydrogène, ce qui donne à la glace une densité plus faible et une structure cristalline qui lui permet de flotter.

Sinon, si les icebergs ne flottaient pas, ces grandes masses de glace couleraient et s’accumuleraient au fond de la mer, gelant l’eau et rendant la vie sur Terre impossible.

La théorie des icebergs

En psychologie, la théorie de l’iceberg d’Hemingway se réfère à l’analyse de certains cas où un individu ne prête attention qu’à ce qui est visible à l’œil nu, laissant le reste inaperçu, tout comme cela se produit avec un iceberg.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar