Science

Signification des sucres

Que sont les sucres :

Les sucres sont la forme la plus simple de glucides . Ils sont composés d’atomes d’oxygène (O) , de carbone (C) et d’hydrogène (H) et ont la formule chimique CnH2nOn . Ils sont également appelés monosaccharides simples .

Dans la nature, il existe différents types de sucres selon leur structure chimique. Les plus connus sont le glucose et le fructose , mais la variété est large et comprend entre autres le lactose (présent dans le lait).

Le sucre de table , appelé saccharose , contient du glucose et du fructose.

mlk-sug-1À gauche, on observe le sucre de table, qui contient du glucose et du fructose ; à droite, on trouve le lait, qui contient du lactose.

Les sucres sont importants car ils sont la base ou le squelette des glucides plus complexes .

Classification des sucres

La classification chimique des sucres dépend de trois facteurs :

  1. Selon l’emplacement de l’atome d’oxygène dans la molécule.
  2. Selon la quantité de carbone que possède la structure centrale.
  3. Selon l’orientation des molécules d’hydroxyle (-OH) de l’avant-dernier carbone par rapport à la chaîne centrale.

Exemple des facteurs pris en compte pour la classification d’un sucre

class-123-azLes trois facteurs utilisés pour classer les sucres en utilisant le D-lixose comme exemple.

Avant d’expliquer plus en détail la classification selon ces trois facteurs, examinons un exemple avec le glucose.

d-l-glucosaEnantiomères du glucose.

  • Le glucose est un aldose car il possède un groupe aldéhyde dans le C1 .
  • Le glucose est un hexose car il a 6 carbones .
  • Le D-glucose a l’orientation C5 vers la droite , le L-glucose a l’orientation C5 vers la gauche .

Nous allons maintenant expliquer plus en détail comment cette classification a été établie.

Selon l’emplacement de l’atome d’oxygène dans la molécule

En considérant l’emplacement de l’atome d’oxygène par rapport au carbone n°1 (C1) dans la molécule, on trouve

  • Aldosas : contiennent un groupe aldéhyde dans le carbone C1 . C’est-à-dire un carbone associé à un oxygène à double liaison (=O) , un hydrogène à simple liaison (-H) et un autre carbone à simple liaison (-C) .
  • Ketoses : contiennent un groupe cétone dans le carbone C2 . C’est-à-dire un carbone associé à un oxygène à double liaison (=O) , et deux autres carbones à liaison simple (-C) .
  • .

Voyons l’exemple du glucose et du fructose :

aldoscetos-espClassification des sucres selon le groupe fonctionnel dont ils sont dérivés. A gauche, un aldose (dérivé de l’aldéhyde), à droite, un cétose (dérivé de la cétone).

Le glucose a la double liaison de l’oxygène dans le carbone n° 1 (C1) , tandis que le fructose a la double liaison de l’oxygène dans le carbone n° 2 (C2) .

En fonction de la quantité de carbone dans la structure centrale

En fonction de la quantité de carbone qu’il contient dans la structure centrale, on peut identifier les sucres suivants

Les sucres dérivés de l’aldéhyde ou de l’aldose , selon la quantité de carbone , sont les suivants :

  • 3 carbones : glycéraldéhyde.
  • 4 carbones : érythrose et tréosa.
  • 5 carbones : ribose, arabinose (inclus dans le régime alimentaire des diabétiques), xylose (utilisé dans les tests de diagnostic) et lixose (présent dans certaines bactéries)
  • 6 carbones : alose, altrose, glucose, mannose (présent dans la membrane des globules blancs), gulose, idose, galactose (précurseur du lait maternel) et thalose.

Les sucres dérivés de la cétone ou cétoses , selon le , sont les suivants :

  • 3 carbones : dihydroxyacétone (présent dans le sucre de canne).

cane-sug-1Le sucre de canne contient de la dihydroxyacétone.

  • 4 carbones : érythrulose (présente dans les fraises).

straw-1Les fraises contiennent de l’érythrulose.

  • 5 carbones : ribulose (impliquée dans la fixation du carbone dans les plantes) et xylose .
  • 6 carbones : psychoses, fructose (présent dans le miel), sorbose et tagatose (édulcorant).

hon-2Le miel contient du fructose.

Selon l’orientation des molécules d’hydroxyle de l’avant-dernier carbone

Sur la base de l’orientation du groupe hydroxyle (-OH) de l’avant-dernier carbone, les sucres pourraient être subdivisés comme suit :

  • D- ou dextro-rotative : lorsque l’hydroxyle (-OH) de l’avant-dernier carbone (C) est situé vers la droite .
  • L- ou lévo-rotation : lorsque l’hydroxyle (-OH) de l’avant-dernier carbone (C) est situé vers la gauche .

Les molécules ayant une orientation D et L sont connues sous le nom d’isomères. Les sucres contiennent un mélange des deux isomères mais chez les êtres vivants il est normal de trouver la forme D des sucres.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la rubrique Glucides.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar