Science

Signification de l’idolâtrie

Qu’est-ce que l’idolâtrie :

idolâtrer signifie vénérer des idoles ou des images de divinités adorées . En tant que telle, l’idolâtrie est considérée comme un péché dans de nombreuses religions et est sévèrement interdite. Le mot, à son tour, est dérivé de idolater , qui à son tour vient du latin bass idolătra .

De même, idolâtrer peut signifier aimer ou exalter quelqu’un ou quelque chose . En ce sens, nous pouvons idolâtrer une personne, qu’elle soit proche de nous, comme nos parents, nos amis ou un être cher, ou qu’elle soit une célébrité, une star ou un artiste que nous admirons beaucoup.

Les synonymes pour idolâtrer, par contre, sont adorer, aimer, admirer, exalter, révérer et vénérer. Les antonymes , en revanche, seraient de mépriser, haïr, détester ou haïr.

Dans , le verbe idolâtrer, lorsqu’on parle d’adorer Dieu, peut être traduit par pour adorer , ou par pour idolâtrer , lorsqu’on parle d’idolâtrer une personne, comme un artiste ou une personne célèbre.

L’idolâtrie dans la religion

L’idolâtrie, en tant que telle, est l’acte de vénérer des images, des idoles ou d’autres figures, et de leur donner une signification religieuse et sacrée , comme les prophètes, les ecclésiastiques, les saints ou même les gens ordinaires ou les animaux. Pour les religions dites abrahamiques, comme le judaïsme, le christianisme et l’islam, l’idolâtrie est une pratique interdite, contrairement aux canons, bien que la définition de ce qui constitue l’idolâtrie varie d’une religion à l’autre et soit une source constante de controverses.

L’idolâtrie dans la Bible

La Bible est brutale dans sa condamnation de l’idolâtrie . En ce sens, la doctrine catholique est clairement opposée au culte des idoles. Ainsi, dans le livre de l’Exode , Dieu avertit déjà : «Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque de ce qui est en haut dans les cieux, de ce qui est en bas sur la terre, ou de ce qui est dans les eaux sous la terre» (20 : 3-4). Alors que dans le Deutéronome , il est clairement dit : «Maudit soit l’homme qui fait une image gravée ou une image en fusion, une abomination pour le Seigneur, le travail des mains d’un artisan, et qui la dissimule. Et tout le peuple répondra et dira : «Amen». (27 : 15).

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar