Religion

Définition du démiurge

Un terme grec ( dēmiourgós ) qui peut être traduit par «créateur» dérivé, dans notre langue , de démiurge . C’est le nom donné, dans différents courants philosophiques, à la divinité ou l’entité qui a créé ou qui a dirigé l’univers .

La philosophie gnostique et la philosophie platonique sont deux des écoles qui font appel à l’idée du démiurge. Le démiurge peut être compris comme un créateur ou un organisateur de la réalité .

Selon Platon , le démiurge est chargé de copier les idées (parfaites) dans la matière (imparfaites). Nous obtenons ainsi des objets qui font partie du monde réel, qui tente d’imiter la perfection du plan idéal.

Le démiurge platonicien , dans ce cadre, est un être divin qui contemple des idées et les prend comme modèles dans le but de les capturer dans la matière. Cela signifie que les idées et la matière sont préexistantes pour le démiurge. Cette particularité différencie clairement cette divinité du Dieu chrétien , qui a créé l’univers à partir de rien.

Pour le gnostique , en revanche, le démiurge a la fonction d’ordonner le monde matériel et est l’incarnation du mal, puisqu’il relie l’être humain aux passions de la matière.

Le gnosticisme postule l’existence d’un monde spirituel (supérieur), avec un Dieu inconnu , et d’un monde matériel (inférieur), dans lequel résident les êtres humains. Le vrai Dieu est celui de l’univers spirituel ; le démiurge est l’ordinateur de l’univers matériel. Cette condition dégradée du créateur est la raison des misères de la réalité.

Il est important de souligner que le groupe de courants qui forment le gnosticisme à une époque de l’histoire a réussi à se confondre avec le christianisme, pour ainsi dire. Cela s’est passé entre le premier et le troisième siècle , approximativement, jusqu’à ce qu’ils déclarent finalement que c’était une pensée hérétique. Bien sûr, avant que les chrétiens ne la rejettent, ils en étaient venus à la respecter ; à tel point que l’on peut parler d’un gnosticisme païen et d’un gnosticisme chrétien.

Outre l’importance du démiurge pour Platon dans sa philosophie idéaliste, en tant que créateur et auteur du monde et de l’univers, il occupe également une place fondamentale dans la mystique du néoplatonisme. Cette dénomination fait référence à la revitalisation de la doctrine philosophique développée par les disciples de Platon depuis le début du premier siècle avant J.-C., qui a eu lieu vers le troisième siècle et s’est étendue sur plus de deux cents ans.

Dans les paragraphes précédents, deux termes sont mentionnés pour décrire la nature du démiurge : c’est une entité «créatrice», un «fabricant» de matière . À cette définition, nous pouvons ajouter deux autres concepts : le démiurge est aussi un «artisan suprême» et un «maître».

Le Timée est un dialogue écrit par Platon vers 360 avant J.-C., avant l’Atlantide et Critias , et est considéré comme ayant eu la plus grande influence sur la philosophie et les sciences qui ont suivi. Dans ses lignes, nous pouvons apprécier une vision particulière sur l’origine de l’univers, la structure de la matière et la nature de l’être humain, puisque le philosophe se concentre sur le problème cosmogonique, physique et anthropologique, respectivement.

Selon Platon, lorsque l’univers est né, il n’y avait que les éléments suivants : le chaos et la matière informe ; les idées, que nous pouvons décrire comme «parfaites» ; une divinité que nous appelons démiurge ; espace . Le philosophe souligne que le démiurge éprouvait de la compassion pour la matière et y copiait des idées, grâce auxquelles il obtenait les objets qui font partie de la réalité que nous connaissons. Par cette explication, il justifie la division entre le monde des idées et le monde réel, mentionnée ci-dessus.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *