Religion

Définition de la confirmation

C’est du mot latin confirmatio que provient le terme que nous allons maintenant analyser en profondeur. Un mot est le fruit de l’union du préfixe avec – qui est synonyme de «ensemble», du mot firmus qui est équivalent à «firme» et du suffixe – qui peut être traduit par «action».

Confirmation est un terme lié au verbe confirmer (pour corroborer, certifier, authentifier ou valider quelque chose). La confirmation est donc une ratification de la validité de quelque chose.

Par exemple : «La confirmation de la grossesse a été faite par un communiqué de presse envoyé par l’actrice aux médias de son pays» , «Les rumeurs indiquent que l’entraîneur va démissionner dans les prochaines heures, bien qu’il n’y ait pas encore de confirmation officielle» , «L’analyse de l’ADN a donné la confirmation nécessaire et a permis l’incarcération de l’accusé» .

La confirmation fait également partie de la rhétorique . Dans ce cas, le terme est utilisé pour désigner le fragment d’adresse dans lequel les preuves nécessaires à la démonstration d’une proposition sont fournies.

Ainsi, par exemple, nous pouvons affirmer que la confirmation devient un élément fondamental des différentes procédures judiciaires qui ont lieu et qui visent à élucider un crime particulier.

Pour l’Église catholique , la confirmation est un sacrement par lequel ceux qui ont déjà reçu le baptême sont intégrés à la communauté catholique de manière intégrale. Dans certaines branches du catholicisme, la confirmation est administrée immédiatement après le baptême. Dans l’Église catholique romaine , en revanche, le rituel a lieu au début de l’adolescence, généralement vingt-quatre mois après que le catholique a reçu l’Eucharistie pour la première fois.

Toute personne qui a pris la décision d’obtenir une confirmation doit savoir que celle-ci se fera lors d’une cérémonie très simple, à laquelle assisteront les membres de sa famille et un parrain. Cette personne l’accompagnera à tout moment pendant la cérémonie et le soutiendra dans la ratification de sa foi et de son appartenance à l’Église.

L’institution ecclésiastique mentionnée ci-dessus recommande toujours que les personnes qui doivent recevoir ce sacrement viennent à la cérémonie correctement vêtues. Ainsi, les hommes doivent porter un costume de couleur sombre et les femmes, quant à elles, doivent apparaître soit dans une simple robe, soit dans un costume de veste et de pantalon.

La confirmation a lieu lorsque le prêtre impose ses mains et oint les fidèles avec une huile sacrée. Avant le rite, le croyant doit suivre une formation en catéchèse qui porte sur des questions telles que les sacrements, les Saintes Écritures, les saints et l’Église en général. La personne, en revanche, doit être en état de grâce (c’est-à-dire sans péché mortel) avant de recevoir ce sacrement.

Dans ces cas, il est habituel que le religieux chargé de l’exécution du sacrement de confirmation susmentionné soit l’évêque. Toutefois, si l’évêque ne peut pas être présent, le prêtre désigné par l’évêque peut commodément prendre sa place, à condition qu’il soit délégué pour le faire.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *