Général

Signification fiscale

Qu’est-ce que la taxe ?

L’impôt est la taxe, le prélèvement ou la somme d’argent qui est versée à l’État, à la communauté autonome et au conseil municipal. Le caractère obligatoire de l’impôt est établi pour les personnes physiques ou morales. Ils ont pour but de contribuer au trésor public, de financer les dépenses de l’État et d’autres entités, ainsi que les services publics.

Les services publics comprennent la construction d’infrastructures (électricité, routes, aéroports, ports), la fourniture de services de santé publique, l’éducation, la défense, les systèmes de protection sociale (chômage, prestations d’invalidité ou accidents du travail), etc.

La réglementation fiscale est appelée système fiscal ou taxation .

Classes d’imposition

Il existe différents types d’impôts, qui sont classés en impôts directs, indirects et progressifs.

Impôts directs

Ce sont celles qui sont appliquées périodiquement et individuellement aux personnes physiques ou morales sur leur patrimoine et leurs revenus économiques. Parmi eux, nous pouvons citer les suivants :

  • Impôt sur le revenu ;
  • taxe foncière ;
  • taxe rurale et urbaine (ou taxe foncière) ;
  • droits de succession ;
  • les taxes sur la possession de véhicules (taxe sur la possession ou l’utilisation de véhicules, taxe sur les véhicules à traction mécanique) ;
  • les taxes sur les animaux, etc.

L’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPF) est le type d’impôt qu’une personne doit payer chaque année au trésor public pour l’ensemble de ses revenus.

Impôts indirects

Les impôts indirects sont ceux appliqués aux biens de consommation ou aux services, qui sont ajoutés au prix des biens. C’est le cas de Taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

La TVA est l’impôt de base sur la fiscalité indirecte, qui affecte la consommation et est prélevée sur les livraisons de biens, les transactions et les services, effectués dans le cadre d’une activité commerciale ou professionnelle, ainsi que sur l’attribution des biens.

Taxes progressives et régressives

Les impôts progressifs sont ceux qui sont calculés en appliquant un pourcentage, un taux ou un taux d’imposition, qui augmente plus que proportionnellement à mesure que l’assiette augmente, par exemple, le revenu.

Les impôts régressifs sont ceux dont les taux diminuent à mesure que la base sur laquelle ils sont appliqués augmente.

Impôts objectifs et subjectifs

Les impôts objectifs sont ceux qui taxent la richesse d’un individu sans tenir compte de sa situation économique et personnelle.

Au contraire, les impôts subjectifs sont ceux qui sont atténués ou modulés en fonction de la situation des individus. Par exemple, les cas où une personne doit payer l’impôt sur le revenu, mais où le montant total est réduit en raison de la charge familiale, de la présence d’un handicap, etc.

Taxes instantanées et périodiques

Les taxes instantanées sont celles qui sont payées en un seul acte, découlant d’un service spécifique. Par exemple, l’achat d’un bien immobilier.

Les impôts périodiques sont tous ceux qui sont payés régulièrement et indéfiniment. L’impôt sur le revenu (ISR) en est un exemple.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.