Général

Signification de la misogynie

Qu’est-ce que la misogynie :

On appelle misogynie l’attitude et le comportement de haine, de répulsion et d’aversion d’un individu envers les femmes. Etymologiquement, la misogynie est d’origine grecque misogynia , composée de miseo qui se traduit par haine, gyne qui exprime la femme et le suffixe -ia qui signifie action.

En général, l une misogynie est liée à la violence sexiste contre les femmes et au féminicide par les hommes, mais elle est également appliquée dans certaines situations aux femmes elles-mêmes qui méprisent et rabaissent les autres.

Pour plus d’informations, voir la section Violence sexiste.

La misogynie est un comportement pratiqué depuis les civilisations anciennes, puisque les femmes sont considérées dans certaines cultures comme la cause de la tentation et de la perdition des hommes. Par exemple : dans le christianisme, le péché originel est lié aux femmes, dans la Grèce antique, la guerre de Troie est mentionnée parmi certaines de ses causes : la fuite de Troie d’Hélène par le prince Paris, la légende de Pandore, etc.

La misogynie existe dans les relations humaines de certaines sociétés, établissant des croyances qui relient les femmes à l’origine de tout mal. En ce sens, la misogynie peut être liée à l’absence totale du sexe féminin dans la vie des hommes.

Il est appelé misogyne l’individu qui pratique la misogynie, c’est-à-dire qui ressent de l’antipathie ou de la haine envers les femmes. Tout au long de l’histoire, il y a eu des misogynes connus et influents tels qu’Aristote, Sigmund Freud, Friederich Nietzsche et Arthur Schpenhauer, entre autres.

En tant que tel, un antonyme de misogynie n’a pas été atteint, mais il est appelé misandrie à la haine ou à l’aversion pour les hommes ou tout ce qui est considéré comme masculin.

Les causes de la misogynie

Comme indiqué précédemment, la misogynie est le rejet, la haine ou les préjugés à l’égard des femmes qui résultent de différentes causes telles que la croyance que les femmes sont le sexe faible et inférieur par rapport aux hommes, ce que l’on appelle le machisme, les traumatismes causés par une femme entraînant des abus physiques, psychologiques et émotionnels.

Malgré l’évolution des femmes dans la société, les femmes continuent de faire face à une civilisation misogyne sous l’effet d’agressions physiques et psychologiques. Dans les sociétés patriarcales, l’économie, la politique ou la famille est toujours organisée avec la figure de l’homme au-dessus de celle de la femme, et si ce type de société n’existe pas, on observe un machisme parfois légitimé, comme dans d’autres législations où les mauvais traitements infligés à la femme sont punis par la loi.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.