Général

Signification du libre arbitre

Qu’est-ce que le libre arbitre ?

Le libre arbitre est le pouvoir qu’a l’homme d’agir comme il l’entend et le choisit. Cela signifie que les gens sont naturellement libres de prendre leurs propres décisions, sans être soumis à des pressions, des besoins ou des limitations, ou à une prédétermination divine.

Le libre arbitre signifie, en bref, que l’être humain est libre de faire à la fois le bien et le mal. Et cela a bien sûr des implications éthiques et morales, puisque l’individu qui agit selon son libre arbitre est également responsable de ses actes, qu’ils comptent comme des succès ou comme des erreurs.

Le libre arbitre s’étend donc à d’autres domaines de la vie humaine, comme la religion, la philosophie et le droit.

Le libre arbitre dans la Bible

Selon la Bible, Dieu a donné à l’homme le pouvoir d’agir comme il le souhaite, que ses décisions soient bonnes ou mauvaises.

En ce sens, il existe de nombreux passages bibliques qui soulignent la liberté des hommes de choisir le chemin qu’ils vont prendre : que ce soit le bon chemin, qui est – du point de vue de la doctrine chrétienne – celui de Dieu, ou le mauvais chemin, qui signifie s’écarter de Dieu.

D’où cette déclaration de Josué : «Choisis aujourd’hui celui que tu serviras» (XXIV : 15).

Le libre arbitre en philosophie

Saint Augustin d’Hippone soutenait que le libre arbitre signifie la possibilité pour l’homme de choisir entre le bien et le mal.

En ce sens, il s’agit d’un concept appliqué à la liberté de l’être humain de faire le bien ou le mal. Cependant, il distingue que ce qui est considéré comme du libre arbitre est le bon usage de cette liberté.

D’autre part, selon le déterminisme, tout comportement ou choix humain a sa racine dans une cause, de sorte que nos décisions seraient déterminées indéfiniment par toutes les causes qui les précèdent, ce qui signifierait qu’il n’y a pas de choix possible et que le libre arbitre n’existe pas vraiment.

Mais il y a aussi la position opposée, avancée par les libéraux, qui ne reconnaissent pas la thèse des déterministes et prétendent donc que le libre arbitre existe bel et bien.

Le libre arbitre en droit

En droit pénal, le libre arbitre sert de base juridique pour la punition des contrevenants. Cela signifie que si un individu, en commettant un crime, a eu la liberté de décider de faire le mal, alors il a également choisi ou accepté, en conséquence, la peine ou la sanction appliquée pour ce crime. Ceci, bien sûr, au cas où l’impunité serait frustrée.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.