Général

Signification de la Communauté

Qu’est-ce que la Communauté :

Le terme community tire son origine du mot latin communitas et désigne un groupe, une association ou un ensemble d’individus, qu’il s’agisse d’êtres humains, d’animaux ou de tout autre type de vie, qui partagent des éléments, des caractéristiques, des intérêts, des propriétés ou des objectifs communs.

D’un point de vue anthropologique, les communautés humaines partagent la langue, les coutumes, la vision du monde, les valeurs, les croyances, la situation géographique (pays, ville, quartier, voisins), les tâches (casernes, prisons), le travail, les études, le statut social, les rôles, l’âge, les problèmes et les intérêts.

Le mot peut désigner une communauté non structurée (conception individualiste), qui se réfère au rassemblement d’individus qui composent un certain système ou écosystème, ou communauté structurée (conception holistique) dans laquelle il existe un degré élevé d’appartenance, donc un sentiment de proximité et d’égalité sociale.

En général, à mesure qu’une communauté humaine se développe, les individus développent, partagent et socialisent une identité commune, en se différenciant des autres communautés. Cette identité peut être exprimée, par exemple, par des signes ou des signaux.

Certains éléments sont nécessaires à l’existence d’une communauté :

  • l’appartenance , c’est-à-dire l’histoire, l’identité, les symboles, les droits et les devoirs de la communauté, entre autres ;
  • l’influence , qui est la capacité d’inciter ou d’influencer d’autres individus à accomplir une certaine action commune ;
  • l’intégration , qui vise le respect, la popularité, le statut, la satisfaction de tous les besoins du groupe ;
  • l’engagement , où le désir d’atteindre les objectifs et les connaissances des membres du groupe suffit à créer des liens affectifs forts et à apporter affection, confinement et sécurité.

Types de communautés

Victor Turner, un anthropologue culturel écossais, qui a étudié les symboles et les rituels des cultures tribales et leur rôle dans les sociétés, a défini plusieurs types de communautés en 1969 :

  • la communitas existentielle ou spontanée , est l’expérience personnelle et transitoire de l’unité, une communauté de passage ;
  • la communitas normative , est une communauté organisée dans un système social permanent ; et
  • la communitas idéologique , qui s’applique à certains modèles sociaux utopiques.

Plus récemment, d’autres types de définitions ont été incorporés, liées au territoire et aux nouvelles formes d’organisation des communautés et de leurs domaines d’action.

Voir aussi

  • La société.
  • Les 10 valeurs les plus importantes de la société et leur signification

Communautés géographiques résidentielles

Il s’agit de communautés où la rencontre et l’interaction des sujets ont lieu en vertu du fait qu’ils partagent une zone géographique et résidentielle commune. Ce terme désigne généralement des unités plus petites telles que les communautés de voisinage , mais il peut également être utilisé dans son sens macro pour désigner la communauté nationale qui partage un territoire géopolitique.

Communautés fonctionnelles ou virtuelles

Les communautés fonctionnelles sont celles qui partagent des intérêts communs sur la base d’une imagination partagée, mais pas un territoire. En tout cas, ce n’est pas le voisinage qui en fait une communauté, mais les projets ou les objectifs communs.

Ces communautés ont souvent un objectif ou une mission commune. Par exemple, pour faire du profit (entreprises), pour rendre le monde plus vert, pour défendre la vie et le bien commun (associations bénévoles, ONG), pour promouvoir un style de vie, pour promouvoir des principes spirituels (religions), etc.

Parmi les nombreux exemples, on peut citer : la communauté des fidèles (communauté religieuse) ; la communauté éducative (étudiants, enseignants, employés et représentants d’un établissement d’enseignement) ; la communauté LGBT, etc.

Lorsque ces intérêts communs sont partagés uniquement ou principalement par des canaux électroniques, on parle de communautés virtuelles . En fait, cela peut signifier qu’il n’y a jamais de rencontre en face à face. Les réseaux sociaux, les forums, les blogs, les courriels, les plates-formes d’apprentissage en ligne et les systèmes de messagerie instantanée sont des sites qui permettent la création de ce type de communauté, grâce au développement des nouvelles technologies et de l’Internet.

Communauté autonome

Le terme communauté est également souvent utilisé pour désigner une division régionale et administrative au sein d’un État, avec un gouvernement et des institutions autonomes qui sont responsables de son organisation, de son maintien et de son développement, comme c’est le cas des communautés autonomes en Espagne.

Communauté utopique

Certaines personnes ont pensé et pensent qu’une communauté ne se crée et ne subsiste que parce que les individus qui en font partie ont un élément commun et se battent pour un objectif commun. Ainsi, au cours de l’histoire, des «communautés utopiques» ou «communes» ont été créées. Par exemple, au cours du XIXe siècle, certains socialistes utopistes tels que Charles Fourier, Ettiene Cabet, Robert Owen et d’autres aux États-Unis ont créé ces communes.

Les communautés dites utopiques présentent certaines caractéristiques telles que la création d’un système de vie pratique pour vivre ensemble, les éléments sont interdépendants, autarciques ou autosuffisants en moyens de production, bien qu’avec une production de base, d’autres biens nécessaires doivent être acquis en dehors de la communauté.

Ils peuvent posséder un type de défense et très peu d’individus font partie de la communauté pour pouvoir les contrôler sur le territoire. Ils peuvent également disposer d’un niveau minimum de services pour pouvoir consacrer autant de ressources aux personnes ou aux familles qui composent la communauté et à la vision, la mission ou l’activité principale.

Le type de gouvernement peut être démocratique et basé sur des assemblées, parfois avec des valeurs oppressives. Le niveau de changement social peut ne pas être très important et le système social peut être prévisible et très évident.

Communauté en biologie

En biologie, une communauté désigne un groupe ou un ensemble d’espèces différentes qui sont essentielles à l’équilibre d’un écosystème et qui partagent le même habitat. Les communautés biologiques sont formées de trois groupes essentiels qui sont : les plantes, les animaux et les micro-organismes.

Un terme lié aux communautés biologiques est biocénose . La biocénose est comprise comme la coexistence de diverses communautés biologiques (plantes, animaux et microorganismes) dans un seul écosystème délimité dans un espace spécifique et délimité appelé biotype.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar