Religion

Signification de la tolérance religieuse

Qu’est-ce que la tolérance religieuse :

La tolérance religieuse est la capacité à respecter les pratiques et les croyances religieuses des autres, même si elles diffèrent des siennes. En tant que telle, la tolérance religieuse est une vertu morale qui implique le respect de l’intégrité humaine et spirituelle de l’autre , de ses idées, pratiques et croyances, qu’elles soient ou non contraires aux nôtres.

En ce sens, la tolérance religieuse implique la reconnaissance et la prise de conscience que toute personne a le droit de penser différemment et de professer des croyances différentes ou de renoncer complètement à la foi religieuse ; tout cela implique également de pouvoir comprendre que toutes les croyances sont également valables et respectables, sans impliquer, en soi, un réel obstacle à une coexistence harmonieuse, fondée sur la liberté, le respect et la justice. La tolérance religieuse est donc fondamentale pour la vie en société.

De même, la tolérance religieuse signifie que personne n’a le droit d’imposer ses croyances aux autres , ou de forcer les autres à observer et à respecter les mêmes principes que ceux que dicte sa doctrine spirituelle. C’est pourquoi personne n’a le droit de restreindre ou de contraindre la liberté d’expression d’une autre personne dans des questions de nature religieuse, car la tolérance religieuse implique également le respect des valeurs, des croyances et de la liberté d’expression d’autrui, même lorsque ses valeurs, ses croyances et ses opinions s’opposent aux siennes.

D’autre part, la tolérance religieuse est envisagée dans de nombreux systèmes politiques modernes, qui garantissent la tolérance religieuse et la pleine liberté individuelle. En ce sens, toute personne a le droit de professer ou non une religion sans courir le risque d’être victime de discrimination, d’abus ou de menaces. Par conséquent, la liberté de culte est également un droit humain fondamental .

Pour Voltaire , la tolérance religieuse , abordée dans son Traité sur la tolérance , faisait référence à la possibilité que tous les hommes, sans distinction de classe ou de religion, puissent vivre et interagir sans que les croyances des uns soient imposées à celles des autres. Il y est notamment indiqué que les êtres humains «ont assez de religion pour haïr et persécuter et pas assez pour aimer et aider les autres». Il s’est également opposé à l’esprit qui régnait parmi les intolérants, déclarant que «le droit à l’intolérance est absurde et barbare.

Intolérance religieuse

Le intolérance religieuse implique le non-respect du droit d’autrui à professer des pratiques et des croyances religieuses différentes des nôtres . En ce sens, l’intolérance religieuse entraîne une violation des droits à la liberté d’expression et à la liberté de culte , consacrés par la Déclaration des droits de l’homme.

L’intolérance religieuse a servi de prétexte, en divers lieux et à diverses époques, à de grands crimes et massacres qui ne peuvent en aucun cas être justifiés : le génocide des indigènes en Amérique, l’incendie des Juifs en Europe au Moyen Âge, le massacre des chrétiens dans les pays islamiques, entre autres. Ainsi, l’intolérance religieuse n’est rien d’autre qu’une forme de violation des droits de l’homme sous le couvert d’une foi.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *