Religion

Signification de Santísima Trinidad

Qu’est-ce que la Sainte Trinité :

La Sainte Trinité est le dogme fondamental du christianisme. Elle consiste en la croyance que Dieu est un et trine, c’est-à-dire qu’il est une unité composée de trois personnes divines liées entre elles : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Ce principe de communion de trois personnes en un seul Dieu est également connu sous le nom de hypostase .

Le Catéchisme de l’Église catholique le définit comme suit :

La Trinité est une. Nous ne confessons pas trois dieux mais un Dieu en trois personnes : «la Trinité consubstantielle»… Les personnes divines ne partagent pas l’unique divinité, mais chacune d’elles est entièrement Dieu : «Le Père est le même que le Fils, le Fils est le même que le Père, le Père et le Fils sont le même que le Saint-Esprit, c’est-à-dire un seul Dieu par nature.

Selon les différentes confessions du christianisme, la Sainte Trinité s’est manifestée à travers l’Ancien et le Nouveau Testament. Mais la pleine révélation du mystère de la Sainte Trinité est attribuée à Jésus lui-même, à la fois par sa relation manifeste avec Dieu, qu’il a appelé «Père», et par son témoignage et ses enseignements.

Dans le cadre du dogme, Dieu le Père est le créateur de la vie sous toutes ses formes et manifestations. Jésus est le Fils unique de Dieu, qui procède de sa nature même et accepte de s’incarner dans l’Humanité pour accomplir les desseins du Père. Enfin, le Saint-Esprit, qui vient des deux, est celui qui insuffle la vie et inspire les actions et les paroles de bien dans les cœurs.

Fondations bibliques

La croyance en la Sainte Trinité repose sur l’interprétation ou l’exégèse de divers livres de la Bible. Les exemples suivants serviront à illustrer ce point :

Dans le livre de la Genèse, le narrateur met la voix de Dieu à la première personne du pluriel à plus d’une occasion. Par exemple : «Faisons l’homme à notre image, à notre ressemblance…» (Gen 1:26).

Tout au long des évangiles, ces interprétations prennent plus de forme, grâce aux paroles de Jésus. Par exemple : «Philippe lui dit : ‘Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffira'». Jésus lui répondit : «Je suis avec toi depuis si longtemps, et tu ne me connais toujours pas, Philippe ? Celui qui me voit voit le Père. Comment pouvez-vous dire : «Montrez-nous le Père ?» (Jn 14, 8-9).

Un autre exemple que nous pouvons consigner est dans l’Évangile de Matthieu : «Allez donc et faites de toutes les nations des disciples. Baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit» (Mt 18, 19).

L’évangéliste Jean a abondamment réfléchi à cette question, laissant les bases de la théologie trinitaire établies. Ceci est visible dans le premier chapitre de son Evangile : «Personne n’a jamais vu Dieu, mais Dieu le Fils unique nous l’a fait connaître ; il est dans le sein du Père et il nous l’a fait connaître. (Jn 1:18). L’apôtre Paul fait de même dans les lettres pastorales qu’il adresse à ses communautés : «Car en lui habite toute la plénitude de la divinité sous forme corporelle» (Col. 2, 9).

Les Conseils

Le dogme de la Sainte Trinité est un concept qui cherche à définir la nature du Dieu des chrétiens. Cette préoccupation n’a pas été formulée de cette façon avant la romanisation de l’Église, car au moment de la persécution, les chrétiens se concentraient sur la réflexion sur la mission de Jésus .

Le sujet est devenu un débat central après l’institutionnalisation de l’Église. Ainsi, le Concile de Nicée (325), promu par Constantin, chef de l’Empire byzantin, s’est attaché à définir la nature du Fils par rapport au Père. Puis le Conseil de Constantinople (381) a reconnu le Saint-Esprit et enfin le Conseil de Chalcédoine (451) l’a ratifié. Ainsi, la prière doctrinale de l’Église par excellence a reçu une forme définitive : le credo .

Cependant, la question n’était pas, par conséquent, un débat terminé. Les enquêtes de saint Augustin d’Hippone ou de saint Thomas d’Aquin sur ce dogme sont célèbres. Cependant, le christianisme est toujours basé sur la formulation née dans les premiers conciles.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar