Religion

Définition du polythéisme

Même le Grec doit partir pour trouver l’origine étymologique du terme polythéisme, qui signifie «doctrine qui suit de nombreux dieux». Elle est le résultat de la somme de trois composantes de cette langue:

-Le préfixe «cop», qui peut être traduit par «beaucoup».
-Le nom «theos», synonyme de «dieu». -Br>
-Le suffixe «-ism», qui vient indiquer la doctrine.

Le polythéisme est un concept qui peut être compris comme «plusieurs dieux» . Il s’agit donc de la doctrine suivie par ceux qui croient en plus d’un dieu .

Le polythéisme s’oppose ainsi au monothéisme (la doctrine basée sur l’existence d’un seul dieu). Le catholicisme , le judaïsme et l’islam sont des religions monothéistes ; tandis que l’hindouisme est polythéiste.

Bien qu’il existe différents groupes, on peut dire que les hindous vénèrent Shiva , Vishnu , Kali , Krishna et d’autres dieux. Ainsi, il est facile de voir qu’il s’agit d’une religion orientée vers le polythéisme. Si l’on compare ce système de croyance avec le catholicisme, il est facile de voir les différences, puisque les catholiques croient en un seul dieu (le Dieu tout-puissant ).

Dans l’Antiquité, les peuples romains, grecs, égyptiens, celtes et américains étaient polythéistes. En général, ces cultures avaient un panthéon de dieux en lesquels elles croyaient et avec lesquels elles communiquaient par l’intermédiaire de certaines personnes qui auraient une telle capacité d’intermédiation, comme les différentes classes de sorciers.

Dans le cas de la religion polythéiste romaine, nous pouvons trouver une grande variété de dieux, parmi lesquels les suivants se distinguent:

-Jupiter, l’équivalent du Zeus grec, qui était le père des dieux et des hommes. Il a été identifié par sa foudre.
-Juno, elle était la reine des dieux ainsi que la protectrice de la famille.
-Neptune, le dieu de la mer.
-Mars, le dieu de la guerre.
-Minerva, la déesse de la sagesse et de l’intelligence.
-Venus, la déesse de l’amour.
-Mercure, le dieu du commerce.

Nombreuses sont les discussions qui ont tourné autour de la question de savoir si le polythéisme ou le monothéisme est préférable. Par conséquent, il n’y a rien de mieux que de tenir compte de leurs avantages ou avantages à cet égard:

-Le monothéisme, par exemple, peut devenir absolument intolérant. Et cela se traduirait alors par des atrocités de toutes sortes.
-Dans le polythéisme, il y a une explication à tout parce que tout fait ou situation est attribué à l’un ou l’autre dieu.
-Il ne faut pas oublier que dans le polythéisme, on considère que l’homme a plus de chances s’il commet un «péché». Qu’il peut faire appel à un dieu pour intercéder en sa faveur auprès d’un autre dieu. De la même manière, l’homme et la femme ont plus de liberté d’action car leurs dieux ne sont pas omnipotents.

Entre polythéisme et monothéisme se trouve l’hénothéisme . Dans l’hénothéisme, on croit plusieurs dieux, bien que l’un d’entre eux ait une prépondérance sur les autres et, par conséquent, soit celui qui est vénéré. Les anthropologues soutiennent que de nombreuses sociétés anciennes sont passées du polythéisme à l’hénothéisme et, de ce dernier, sont finalement arrivées au monothéisme.

Aujourd’hui, certains néopaganismes sont connus sous le nom de certaines doctrines polythéistes qui combinent différents éléments des religions pré-chrétiennes.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.