Religion

Définition de l’inondation

C’est en latin que nous trouvons l’origine étymologique du terme déluge dont nous parlons aujourd’hui. Plus précisément, il dérive du nom «dilvium», qui peut être traduit par «débordement» ou «inondation». Ce mot vient à son tour du verbe «dilviare», qui est synonyme de «inonder».

La première signification mentionnée par la Real Academia Española ( RAE ) fait référence à l’inondation qui est produite par des pluies très abondantes.

L’utilisation la plus courante du concept , cependant, fait spécifiquement référence à une pluie abondante . Par exemple : «Ne sortez pas dans ce déluge ! Mieux vaut attendre que ça s’arrête» , «La finale du tournoi s’est jouée sous un déluge» , «Le déluge a fait déborder un ruisseau et inondé plusieurs rues» .

Il est appelé déluge universel un phénomène supposé qui, dans l’Antiquité, consistait en l’inondation d’une grande partie de la planète par une chute d’eau sans précédent. Cette histoire mythique apparaît dans de multiples cultures et religions , y compris le catholicisme.

La Bible , dans ce cadre, présente le déluge universel comme une punition décidée par Dieu face à la méchanceté humaine. Dieu , selon cette croyance, a entrepris d’éliminer les êtres vivants avec le déluge, mais a indiqué à Noé de construire une arche pour lui-même, sa famille et un couple (mâle et femelle) de chaque animal. Ceux qui ont survécu dans l’arche de Noé ont donc pu repeupler la Terre une fois le déluge terminé.

Dans le domaine culturel, le mot «culturel» a également été utilisé à de nombreuses reprises. La chanson «Flood in my eyes», interprétée par Maka et Haze, en est un bon exemple. Il raconte comment la mère décédée est regrettée, dont les baisers, les étreintes et la présence manquent.

Dans le domaine littéraire, en revanche, nous trouvons également de nombreux livres qui portent dans leur titre la parole qui nous concerne. Ce serait le cas, par exemple, du roman «Le déluge», écrit par l’auteur J.M.G. Le Clézio, qui a reçu le prix Nobel de littérature en 2008. Il prend pour protagoniste François Besson, un homme qui passera treize jours d’agonie à penser que sa mort est proche.

Dans le monde du cinéma également, nous sommes tombés sur le film polonais «The Flood», qui est sorti en 1974 et qui est réalisé par Jerzy Hoffman. C’est un drame historique qui met en scène l’invasion suédoise au 17ème siècle de la région de Pologne connue sous le nom de «Le Déluge». Il met en scène des acteurs comme Daniel Olbrychski et Tadeusz Tomnicki, qui dirigent la distribution.

L’idée d’inondation est également utilisée symboliquement en ce qui concerne l’abondance ou l’excès de quelque chose : «Le joueur s’est retiré du terrain de jeu avant un déluge d’insultes de la part du public» , «Au 21ème siècle, le déluge de titres est arrivé : L’équipe a remporté huit championnats en neuf ans» , «Le chanteur a reçu un déluge d’éloges lorsqu’il a annoncé qu’il ferait don des recettes de son dernier concert de l’année à une œuvre de charité» .

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *