Général

Signification de la geisha

Qu’est-ce que la geisha :

Le terme japonais geisha signifie «artiste» , formé par les phonèmes «Gei» signifiant «art et savoir-faire», et «Sha» exprimant «personne».

Les geishas sont des femmes, autrefois il y avait aussi des geishas masculines, avec une formation dans différents arts tels que la musique, la danse, qui se consacrent à divertir les clients ou les invités lors de banquets, de cérémonies de thé ou de tout autre lieu privé ou public.

Au vu de la misère et de la famine que connaissaient certains paysans de l’époque, les filles étaient vendues aux Okiyas – maisons où vivaient les geishas -, sous la tutelle de la vieille geisha, connue sous le nom d’Okaasan, qui signifie en anglais «mère en japonais».

Pour devenir cette femme qui divertit et tient compagnie aux hommes, elle doit d’abord passer par deux étapes :

  • Shikomi, une période jusqu’à l’âge de 15 ans, pendant laquelle elle se consacre aux tâches domestiques et commence des cours de chant, de danse, de posture, de manières, entre autres.
  • La maiko, une étape qui précède la geisha, et une cérémonie appelée omisedashi est exécutée, qui représente les débuts de la maiko. La maiko doit poursuivre son étape d’apprentissage guidée par l’oneesan (grande sœur).
  • La Geisha, une fois la cérémonie de Mizuage -vente de sa virginité- organisée, à environ 20 ans, est déjà considérée comme une femme mûre, sous les yeux de l’Okaasan.

En considération de cela, après la Seconde Guerre mondiale, la vente de jeunes filles a été interdite, et aujourd’hui, toutes les geishas qui existent encore au Japon ont choisi de maintenir la tradition. De plus, les Maikos ont pris la décision d’avoir des relations sexuelles ou non.

Il convient de noter que les geishas ne sont pas des prostituées, puisque la fonction principale d’une geisha n’est pas de gagner de l’argent en échange de relations sexuelles avec ses clients, mais d’accompagner et de divertir le public, qui est majoritairement masculin mais qui compte également des femmes.

Enfin, les geishas ont servi d’inspiration à diverses productions artistiques, parmi lesquelles on peut citer l'»Opéra Madame Butterfly» de Puccini ; le film «Memories of a Geisha» du réalisateur Rob Marshalla, d’après le best-seller du même nom d’Arthur Golden, publié en 1997.

Tatouage de la geisha

Le symbole de la geisha représente une partie de la culture du monde oriental. La geisha représente la force, la délicatesse, le mysticisme et l’intelligence, ainsi que pour certains individus, elle symbolise la paix et la sérénité.

Le tatouage de geisha est assez courant chez les femmes, bien qu’il soit également demandé par les hommes, car c’est un exemple de culture, étant une personne intimement liée au monde des arts.

Coiffure, maquillage et vêtements de la geisha

Coiffure

A une époque, ils avaient les cheveux tombants, puis ils ont commencé à les relever, en forme de chignon. Finalement, ils ont décidé d’utiliser des perruques en cheveux naturels, appelées katsura en japonais, avec des décorations telles que : peigne en ébène, accompagné d’une épingle à cheveux ornée d’une perle de jade, ou peigne en écaille de tortue, accompagné d’une épingle à cheveux avec une perle de corail.

Maquillage

En général, les geishas utilisent le maquillage traditionnel de la maiko, une base blanche (à l’origine faite de plomb) sur le visage, le torse et le cou, et les joues portent une poudre rose clair. Quant à leurs yeux, ils portent une ligne noire à l’intérieur et à l’extérieur de l’œil, et l’extérieur de l’œil est constitué de rouge profond.

Ses deux lèvres sont peintes entièrement en rouge.

Vêtements

Les kimonos sont faits à la main, et sur mesure. Par rapport aux maikos, ils utilisent des kimonos beaucoup plus discrets, avec des motifs plus ternes, mais leur motif et leur couleur sont en relation avec la saison, puisqu’en hiver ils utilisent des kimonos doublés.

La geisha porte des sandales à semelles basses en bois et en laque, appelées zori, et à l’intérieur, elle ne porte que des chaussettes, appelées tabi en japonais. Dans les régions enneigées, les geishas portent des sabots de bois, ce qui est la même chose que les geta en japonais.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar