Général

Signification du droit du travail

Qu’est-ce que le droit du travail :

Le droit du travail est un ensemble de règles qui a pour but de réglementer les obligations entre les travailleurs et l’employeur , c’est-à-dire les parties impliquées dans une relation de travail.

Le droit du travail se caractérise par le fait d’être un droit bilatéral qui réglemente la relation entre employeur et travailleur ainsi qu’un droit dédié à la classe ouvrière qui accorde des avantages aux travailleurs et limite les pouvoirs des employeurs tout en poursuivant le même but de protection du travailleur et de justice sociale, c’est pourquoi il s’agit d’un droit unitaire , C’est aussi un droit progressiste car il évolue en fonction des besoins sociaux.

En outre, dans le droit du travail, il est possible d’observer les entités collectives des travailleurs ou des employeurs telles que les syndicats, les fédérations ou les confédérations qui cherchent à protéger les intérêts collectifs de chacun de leurs syndicats.

Le contrat de travail est un document qui définit les obligations et les devoirs des employés et de l’employeur pour la durée du service fourni par le travailleur.

Principes du droit du travail

Les principes du droit du travail sont les critères qui donnent naissance à la signification des normes de travail et qui régissent les relations de travail : principe protecteur car il régule au profit du groupe de travail par le biais des règles pro-opérateurs indiens, règle de la norme la plus favorable et de la condition la plus favorable pour le travailleur, de même, principe de la continuité de la relation favorable car il assure la permanence du travailleur dans son emploi et limite les facultés de l’employeur d’y mettre fin, c’est-à-dire qu’il essaie de rendre les relations de travail stables.

Dans le prolongement de ce qui précède, le travailleur ne peut pas renoncer aux droits qui sont établis dans la législation du travail et les conventions collectives, car tout ce qui y est établi est important pour le bien-être et la paix sociale, c’est pourquoi le droit du travail est constitué par le principe de l’inaliénabilité des droits . Cependant, le principe de la primauté de la réalité est quand il y a une contradiction entre la pratique et ce qui est établi dans les accords ou les contrats, auquel cas les faits doivent toujours prévaloir. Et enfin le principe d’immédiateté est le délai dont dispose la partie contractante pour engager une procédure contre un travailleur en raison d’une faute commise dans ses devoirs de travail, ce principe est soutenu par le principe de sécurité juridique.

L’arbitrage en droit du travail

L’arbitrage est un moyen alternatif de résolution des conflits . L’arbitrage est une procédure privée dans laquelle les parties en conflit présentent leur cause et leurs preuves devant un conseil d’arbitres choisi par les parties, afin de trancher la question et de rendre la sentence arbitrale .

Lorsque les parties vont en arbitrage, c’est parce que la clause d’arbitrage est établie dans le contrat et que les parties décident de se soumettre à un tribunal d’arbitrage, également parce que la procédure ordinaire est plus lourde ou complexe et plus lente, au contraire la procédure d’arbitrage est simple, plus rapide et où les parties s’entendent sur la personne qui décide du litige.

L’arbitrage est rarement utilisé car les syndicats le considèrent comme un obstacle aux mesures d’action directe telles que les grèves et le manque de sensibilisation même parmi les professions juridiques.

Droit procédural du travail

Le droit procédural du travail est une discipline juridique de nature procédurale visant à résoudre les conflits de travail entre employeurs et travailleurs.

Au Mexique, le droit du travail est régi par la loi fédérale sur le travail, il comporte deux phases, la phase de conciliation et si aucun accord n’est trouvé, la seconde phase est l’arbitrage. Cette dernière est totalement différente de ce qui a été indiqué précédemment car l’arbitrage est un véritable processus avec un arbitre qui dépend de l’État et dont les parties ne peuvent exclure la compétence.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar