Religion

Signification des vertus théologiques

Qu’est-ce que les vertus théologiques :

Dans le christianisme, les vertus théologiques sont appelées l’ensemble des valeurs et des attitudes qui permettent aux êtres humains de s’approcher de Dieu et de se mettre en relation avec lui. Le respect des vertus théologales encourage la pratique des vertus cardinales , c’est pourquoi elles se complètent.

Elle est basée sur la deuxième lettre de l’apôtre Pierre : «Dieu nous a donné les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que, par elles, nous participions à la nature divine» (2 Pierre 1:4).

Du point de vue de la théologie chrétienne, les vertus théologiques sont inspirées par la compréhension de l’Esprit Saint sur les êtres humains, qui permet aux gens d’agir comme des «enfants de Dieu».

Les vertus théologiques ont été résumées par Saint Paul dans la I lettre aux Corinthiens : «En un mot, il y a maintenant trois choses : la foi , l’espoir et la charité , mais la plus grande d’entre elles est la charité» (1 Corinthiens 13, 13).

Il s’agirait là de quelques-unes des premières formulations théologiques du caractère fondateur et animateur des vertus théologales dans l’expérience chrétienne.

Charité

La charité (l’amour) est le centre du cœur chrétien. En elle, la foi et l’espérance s’expriment pleinement et c’est pourquoi elle ordonne et articule toutes les vertus.

La charité (l’amour) est définie comme la vertu qui permet aux gens d’aimer Dieu par-dessus tout et, au nom de ce lien, d’aimer leur prochain comme eux-mêmes. Ses fruits sont la joie, la paix et la miséricorde.

Cela correspond au commandement fondamental que Jésus communique à ses apôtres : «Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous devez vous aimer les uns les autres» (Jean 13:34).

Pour l’apôtre Paul, la charité est la plus importante des vertus théologales, comme le montre le verset suivant : «Même si je donnais tous mes biens pour nourrir les pauvres et si je livrais mon corps aux flammes, si je n’ai pas l’amour, cela ne me sert à rien» (1 Corinthiens 13:3).

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar