Religion

Signification de Humildad

Qu’est-ce que l’humilité ?

L’humilité est une vertu humaine attribuée à ceux qui ont développé une conscience de leurs propres limites et faiblesses, et qui agissent en conséquence. L’humilité est une valeur qui est à l’opposé de la fierté.

Le sens de l’humilité est lié à son origine étymologique. Le mot vient donc du latin humilĭtas , qui vient à son tour de la racine humus , qui signifie «terre». Il y a donc trois sens :

  • l’humilité comme valeur ;
  • l’humilité comme origine socio-économique ;
  • l’humilité comme soumission.

L’humilité comme valeur

L’humilité comme valeur se réfère à une qualité de la personne qui «s’abaisse» devant les autres, car elle reconnaît l’égale dignité de chaque être humain dans la mesure où tous viennent «de la terre». Ce dernier sens fait de l’humilité une attitude liée à la vertu de modestie .

L’humilité peut être une qualité humaine indépendante de la position économique ou sociale : une personne humble ne prétend pas être au-dessus ou en dessous de quiconque, mais sait que tous sont égaux et que toute existence a le même degré de dignité.

Ainsi, être humble n’implique pas de se laisser humilier, car l’humilité n’implique pas le renoncement à sa dignité de personne. Comment la valeur de l’humilité s’applique-t-elle dans la vie quotidienne ?

Par exemple,

Reconnaître ses erreurs avant les autres est un acte d’humilité. Une personne qui agit avec humilité n’a pas de complexe de supériorité et n’a pas besoin de rappeler constamment aux autres ses succès et ses réalisations ; elle les utilise encore moins pour piétiner son entourage.

Celui qui agit avec humilité ne se vante pas de ses actes. Au contraire, il rejette l’ostentation, l’arrogance et l’orgueil, et préfère exercer des valeurs telles que la modestie, la sobriété et la modération.

Caractéristiques de l’humilité

En tant que vertu, l’humilité présente un certain nombre de caractéristiques qui se manifestent dans le comportement. Certaines de ces caractéristiques sont :

  • Pour comprendre l’égalité et la dignité de tous les sujets ;
  • Valoriser le travail et l’effort ;
  • Reconnaître mais relativiser ses propres vertus ;
  • Reconnaître ses limites ;
  • S’exprimer avec affabilité ;
  • Agir avec modestie, simplicité et modération ;
  • Percevoir les relations sociales à partir de l’horizontale ;
  • Écouter les autres et tenir compte de leurs opinions ;
  • Un véritable respect des autres.

L’humilité comme origine économique

La position économique des pauvres et des défavorisés (les pauvres de la terre) est souvent associée au mot humilité. Une personne humble, dans ce sens, est quelqu’un qui vient d’un ménage à faible revenu et qui a peu de chances de prospérer.

Par exemple, l’expression «Jean a un milieu modeste» signifie que la personne est née dans une famille ayant peu de ressources économiques.

L’humilité comme soumission

Dans certains contextes, l’humilité peut se référer à l’attitude de celui qui se soumet ou s’abandonne à l’autorité d’une autorité supérieure.

Par exemple, dans les religions, la soumission est associée à la crainte de Dieu et à la soumission à sa volonté.

En ce sens, se comporter avec humilité signifie également éviter les attitudes arrogantes envers un patron ou une autorité policière, mais plutôt opter pour le respect des règles.

L’humilité dans la Bible

Selon la doctrine chrétienne, l’humilité est l’attitude vertueuse à observer devant Dieu, devant sa supériorité et sa perfection, et en pleine conscience que c’est lui qui a accordé la grâce de l’existence.

Ainsi, dans le christianisme, l’humilité signifie reconnaître sa propre petitesse face au mystère de la vie, accepter l’égale dignité de tous les êtres humains et se soumettre à la volonté de Dieu, qui est considérée comme bonne, agréable et parfaite. En ce sens, la Bible conseille :

«Habillez-vous d’humilité envers les autres, car Dieu résiste aux orgueilleux et fait grâce aux humbles»

I Pierre 5, 5.

L’humilité exige donc de comprendre que les êtres humains sont tous égaux aux yeux de Dieu. En fait, le plus grand exemple d’humilité dans la doctrine chrétienne est la figure de Jésus-Christ. À cet égard, la Bible dit :

«Que cette pensée soit en toi, qui était aussi en Jésus-Christ, lequel, étant sous la forme de Dieu, ne considérait pas l’égalité avec Dieu comme une chose à saisir, mais se vidait lui-même, et prenait sur lui la forme d’un serviteur, et était fait à la ressemblance des hommes. Et étant à la mode en tant qu’homme, il s’est humilié et est devenu obéissant jusqu’à la mort, même la mort sur une croix.
Philippiens 2, 5-8.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Mira también
Cerrar